Vous êtes ici : Accueil > Année 2009 2010 > Classe de CE1A Mme Gasnet > Les sorties de la classe > La bergerie nationale de Rambouillet
Publié : 7 avril 2010

La bergerie nationale de Rambouillet

Pour notre sortie à la bergerie, nous avons eu la chance de bénéficier d’une très belle journée de printemps.

 

Après trois quarts d’heure de route, nous sommes arrivés à Rambouillet, où Marion nous a tout de suite guidés à travers les différents bâtiments.

 

 

Notre visite a commencé par la basse-cour.

 

 

Dans un très beau poulailler, nous avons pu voir des poules, des coqs, des pintades au joli plumage moucheté, des oies, une dinde...

 

 

 

Sur une petite table se trouvait une couveuse où les oeufs fécondés étaient gardés bien au chaud en attendant...de se transformer en poussins !

 

 

Non loin du poulailler, nous avons pu observer et parfois caresser des lapins dont certains étaient très gros !

 

 

 

 

Ensuite, nous sommes allés voir les chèvres.

 

 

Quelle joie lorsque l’on parvenait à en caresser une !

 

 

 

De bien mignons cabris !

 

 

Un cabri en train de téter, histoire de rappeler que les chèvres appartiennent à la grande famille des mammifères...et que ces derniers allaitent leurs petits.

 

 

Et de l’autre côté, monsieur le bélier se rappelle à nous ! Il prend la pause, le temps d’une petite photo.

 

 

Il est très fier de sa descendance !

 

 

Dehors, c’est l’occasion pour Marion de bien rappeler qu’il ne faut pas confondre la paille et le foin. Le foin sert de nourriture aux animaux, alors que la paille leur sert de litière.

 

 

Elinore a tout compris : dans sa main gauche, du foin ; dans sa main droite de la paille !

 

 

A présent...direction, l’étable !

 

 

 

C’est l’heure du repas...

 

 

Pendant que les mamans déjeunent, nous allons à la nurserie, pour rendre une petite visite aux veaux nouveaux-nés et à leurs grands-frères.

 

A l’entrée de la nurserie, il y a une sorte de "maquette" qui explique comment se déroule la traite des vaches.

Une vache peut donner jusqu’à 35 litres de lait !

Voici un premier veau... Il n’a que quelques jours.

 

 

Ceux-ci sont déjà plus grands. Comme ils sont doux !

 

 

Cette petite fille a l’air très appétissante !

 

.

 

Ce que c’est drôle !

 

Un petit tour à l’asinerie (c’est la maison des ânes)...

 

 

Un seul âne en vue !

Nous allons voir les moutons. Et là, il y en a beaucoup !

"Les agneaux, ça donne envie de faire des bisous !" n’est-ce pas Malcom ?

Passons aux choses sérieuses : il est temps de rejoindre la classe de Monsieur Veyrès pour aller pique-niquer. Ils ont choisi de déjeuner autour d’une table, un peu à l’abri. Pour nous, ce sera "déjeuner sur l’herbe", au soleil !

Chacun s’installe au gré de ses envies...

en groupe...

à deux...

...ou tout seul !

Au moment du dessert, quelle n’a pas été notre surprise en voyant arriver Monsieur Veyrès qui venait nous offrir des petits oeufs en chocolat !

Pour digérer, rien de tel que de se lancer à l’assaut de cette grande diligence qui trônait sur l’herbe.

Figen et son joli chapeau s’est transformée en dame qui vendait les tickets, Alexis en cocher...et tous les autres en autant de passagers !

Après un long moment de détente, nous sommes allés assister à une démonstration de tonte ! Pour cela, il faut : un berger, un mouton, un chien de berger (pour attraper le mouton !)...et une bonne tondeuse !

Grâce à son bâton, le berger fait reculer le mouton, puis il l’entraîne hors de l’enclos.

On commence par faire asseoir l’animal, comme chez le coiffeur !

Et les hostilités peuvent commencer ! Rassurez-vous, c’est totalement indolore pour le mouton !

Et voilà ce qui reste après la tonte...une sorte de grand manteau, un peu ajouré !

Un instant plus tard, il ne reste presque rien du manteau :

Chacun en a prélevé une partie en souvenir !

<font

 Notre visite à la bergerie se terminera par une promenade en calèche dans la forêt alentour.

 

Au cours de notre promenade, nous avons eu la chance d’apercevoir de nombreux faisans, mais surtout...

une biche !

Après cette agréable journée au plein air, il était temps de retourner à l’école car il restait encore beaucoup de chemin à parcourir...

1 Message