Vous êtes ici : Accueil > Gestion de l’établissement > Les conseils d’école > Les Conseils d’école 2011/2012 > 1er Conseil d’école du 04 novembre 2011
Publié : 17 février 2012

1er Conseil d’école du 04 novembre 2011

Etaient Présents :
Ø Parents d’élèves délégués : Mmes Le Clanche, Brenner, Dupont, Marton, , Sallio, Toursel, Réglioni, Salliot, Lepointtevin.
Ø Parents volontaires : Mmes Ka-Diallo et Deroeux.
 
Ø Enseignants : Mmes Myot, Fournier, Gasnet, Simon, Johanet, Altier, Rebeix, Mamoun et Bréténou. Mrs Beauvais, De Sousa, Veyres.
Ø Représentants Mairie : M. Bouchon
Ø Référente temps périscolaire : Nadége Cholet
 
Excusés  : Mr Bour (IEN) et Mr Simon (DDEN)
 
1. Election des représentants de parents d’élèves :
Le taux de participation est de 38%.
Le fait de retrouver la majorité des parents de l’année dernière est une chance pour l’école et permettra un partenariat plus rapide. 2 parents ont accepté d’occuper les 2 postes vacants.
M. Beauvais regrette le manque d’investissement des familles lors des élections.
Il y a un questionnement sur la motivation des parents présents et comment amener les autres à s’investir dans la vie de l’école.
 
2. Etat des effectifs :
Cette année l’école compte :
Des CP à 44 (22+ 22), des CE1 à 50(24+ 26), des CE2 à 41 (21+ 20), des CM1 à 50 (25+ 25) et les CM2 à 49 (24 +25) soit un total de 233 élèves.
 
Evolution de la population : on a plus d’enfants des immeubles et moins de la zone pavillonnaire. La mixité sociale est en train de disparaître.
On sent que le climat social est plus difficile. Les élèves sont de plus en plus confrontés à des difficultés sociales, familiales…Ils ont donc moins la tête au travail et malgré toute la bonne volonté de l’équipe enseignante nous avons du mal à les aider pour réussir ; d’où l’importance de l’investissement des parents (action de notre projet d’école).
Nous constatons aussi que les structures extérieures partenaires ne peuvent plus répondre correctement à nos demandes : exemple du CMPP où il manque 2 orthophonistes non remplacés.
=> M. Bouchon prend note et va demander à M. le Maire de faire remonter au niveau du département cette situation.
Comment avancer si on ne se sent pas épaulé ?
Ø Il n’y a plus d’aide administrative (La contrat de Mme Dalenne n’a pas été renouvelé).
Ø  On s’inquiète aussi sur l’avenir de l’éducation prioritaire, la présence des ESREP et des membres du réseau dans les prochains mois.
Année 2012/2013
Norme actuelle est de 25 élèves par classe soit 9 x 25 = 225. Nous sommes actuellement limite. L’année prochaine nous devrions être 227.
 
3. Le règlement intérieur :
Pas de changement.
Quelques rappels :
Ø Les parents doivent prévenir l’école en cas d’absence de l’enfant.
Ø L’école est obligatoire : en cas d’absences répétées et non justifiées l’école fait remonter à l’Inspecteur de l’Education Nationale puis à l’Inspection Académique si nécessaire.
Ø Le règlement est revalidé tel quel.
 
4. Temps de cantine et d’étude :
Nadège a besoin de fiches de sécurité périscolaire pour accueillir les enfants (pour tous les élèves qui restent à midi, à l’étude, à la garderie ou au centre) de façon à avoir les informations nécessaires pour prévenir les parents s’il y a des problèmes.
Les fiches de préinscription ne sont pas toutes rendues et c’est gênant pour le bon déroulement de la cantine.
 
5. Le projet d’école 2011/2014 :
Déjà explicité lors du Conseil d’école extraordinaire de septembre.
Les Actions : elles ont été choisies en fonctions des indicateurs retenus : les résultats aux évaluations CE1 et CM2, la pauvreté du capital de mots, les difficultés de lecture (compréhension de l’implicite), le partenariat avec les familles...
Volet éducation artistique et culturel :
Accompagnement éducatif : partenariats sportif et culturel.
Les CP auront des ateliers d’initiation à la pratique instrumentale : violon , violoncelle , alto, contrebasse, tuba. M. Goyer , le directeur du conservatoire ainsi que les professeurs du conservatoire ont rencontré les enseignants de l’école. Il y aura une réunion avec les parents d’élèves. Un conseil de cycle 2 est prévu pour développer le projet.
Lors de la première période, le travail se fait avec Ann Moulin Poisson. Puis en janvier il y aura la découverte des instruments par les enfants (sur 16 séances) afin que le choix se fasse en connaissance de cause. Dans le même temps ils auront une formation musicale sur le temps de midi.
 
Nous avons deux assistantes :
Pédagogique : Fanny Valenti : 20 heures par semaine durant toute l’année.
Langue : Samanta Mc Coy parce que nous avons un partenariat avec une école anglaise et une école de New-York : 9 heures par semaine sur 7 mois d’octobre à Mai.
 
Retour des ESREP dans l’école :
Cette année nous avons réussi à obtenir à nouveau l’intervention d’une Enseignante supplémentaire pendant 3 heures par semaine pour les mois d’octobre, novembre et décembre pour les CE2 et les CM2.
 
6. Les travaux dans l’école :
Les petits travaux sont faits assez régulièrement. Nous attendons toujours la poignée de la porte d’entrée depuis la rentrée, recoller les bordures des marches…
Refaire les tracés au sol dans la cour est une priorité : ils délimitent les zones calmes et de jeux. Elles sont importantes pour le fonctionnement de l’école.
 
7. Les classes transplantées :
Le partenariat avec le Comité d’entreprise de Total n’a pas été renouvelé cette année.
Mmes Bréténou et Mamoun(CM2) ont monté un dossier de classes de découvertes en Normandie.
Il s’agit d’une classe patrimoine à Saint Jean de Thomas, près du mont Saint Michel avec des activités autour de la deuxième guerre mondiale et du débarquement.
La décision ne sera prise que le 7 novembre au bureau municipal.
 
8. La coopérative :
Il nous reste de l’argent. L’année dernière nous avions bloqué 5 euros par enfant et par sortie. Nous avons obtenu des subventions du RRS qui nous ont permis d’économiser cet argent.
Cette année nous avons bloqué 1 400 euros pour les sorties éducatives.
La mairie va financer des Tableaux Numériques Interactifs pour toutes les écoles de Ste Geneviève sauf Youri Gagarine qui en a déjà. Nous allons donc continuer à nous autofinancer en commençant à nous acheter une classe mobile.
Nous empruntons celle de l’Inspection Académique en attendant.
Questions des parents : La mairie peut-elle participer à cet achat ?
   Fin du Conseil d’école

Documents joints